Située au Chili à 2700 m d’altitude, la région du Cerro Pachón a été choisie pour accueillir le télescope pour son environnement préservé et propice à l’observation cosmologique.

Le site devait répondre à des exigences de qualité atmosphérique inhérentes au fonctionnement du télescope. Or le Cerro Pachón est reconnu pour ses nuits claires et son faible taux d’humidité, et sa haute altitude limite la masse d’air. L’autre avantage du site est qu’il est proche d’un observatoire installé pour deux autres télescopes d’envergure déjà en fonctionnement dans cette région, le Gémini South et le Southern Astrophysical Research Telescope (SOAR). Outre le télescope, les bâtiments et l’infrastructure nécessaires au support de l’opération et de la maintenance du LSST sont installés sur le site.

Le télescope LSST fonctionnera en mode automatique pendant dix ans et sera capable d'effectuer un scan du ciel austral en seulement 3 nuits.

Pendant l’observation, le télescope sera contrôlé grâce à un système sophistiqué, un opérateur sera toujours d’astreinte au sommet et les chercheurs pourront surveiller les progrès en temps réel depuis n’importe quel centre d’opérations distant. Une équipe réduite au sommet sera également mise à disposition afin de s’assurer que l’opération se passe bien et gérer les problèmes éventuels.

La lumière capturée par le télescope passera à travers un assemblage unique de 3 miroirs et de 3 lentilles optiques pour atteindre la plus grande caméra CCD du monde. Le système de guidage du télescope assurera qu’il reste verrouillé sur un champ stellaire avec une extrême précision pour les temps d’exposition nécessaire. Enfin, le télescope est équipé de protections contre le vent et de contrôle thermique combinés à une ventilation naturelle et à un refroidissement durant la journée afin de se protéger des variations de température qui peuvent affecter la qualité de l’image.