Le télescope et l’infrastructure LSST en cours de construction au sommet du Cerro Pachón ont été conçus pour être hautement automatisés et nécessitant une faible intervention humaine durant toute la durée du projet.

Le Cerro Pachón est situé à une centaine de kilomètres de la ville de La Serena où le camp de base du LSST est installé. L’infrastructure du télescope au sommet, ainsi que celle des télescopes Gemini South et SOAR, est située sur un terrain appartenant à l’Association of Universities for Research in Astronomy (AURA).

L’infrastructure qui sera installée au sommet inclut le télescope (pier), une enceinte de 30 mètres de diamètre visant à soutenir le dôme et 3000 m2 de bâtiment pour le service et la partie opération, ainsi qu’une enceinte séparée pour la calibration du télescope. La proximité des télescopes Gemini et SOAR a permis de réaliser d’importantes économies au vu de la mutualisation des infrastructures de service.

Le design de l’infrastructure du LSST a été pensée de façon à prendre en compte la topographie naturelle des lieux. L’enceinte principale du télescope occupe la plus haute et la plus large partie du mont, le bâtiment hébergeant la partie opération étant installée xxx. La partie de calibration du télescope est installée sur un mont un peu plus petit vers l’est.

Cette orientation spécifique a été choisie après une étude du climat local et une analyse de la mécanique des fluides du site afin de s’assurer qu’elle assurait le meilleur environnement possible pour le télescope. Une étude géotechnique des roches a également montré qu’elles étaient très résistantes à l’érosion et suffisamment rigides pour l’installation du télescope.

Le design du bâtiment permet de conserver un environnement protégé pour la caméra et les miroirs qui équipent le télescope, ainsi que préserver le télescope.

Le bâtiment de maintenance inclura une zone de service pour la caméra, avec une pièce blanche dédié au cryostat qui protégera et refroidira les détecteurs CCD.

Le bâtiment hébergera également un espace dédié au nettoyage et au réaluminage des miroirs. Durant les dix ans que va durer le projet, la maintenance des miroirs et de la caméra ne pourra se faire qu’au sommet du mont Cerro Pachon.

Le terrassement du site et la construction des infrastructures ont démarré début 2015. La méthode d’excavation … un forage horizontal et un dynamitage qui ont néanmoins permis de préserver l’intrégrité structure des couches rocheuses inféreiures. Le résultat de cette première excavation a permis de niveler le sol ppour la construciton du télescope et de routes d’accès.

La construction des infrastructures devrait se terminer en 2018.

Pendant l’observation, le télescope sera contrôlé par un observatory scheduleur sophistiqué. Tandis qu’un opérateur sera toujours d’astreinte au sommet et que les chercheurs pourront surveiller les progrès en temps réel depuis n’importe quel centre d’opérations distant. Une équipe réduite au sommet pourra aussi être disponible pour s’assurer que l’opération se passe bien et gérer les problèmes si besoin.